Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

IMMOVERT

Votre Expert Jardin

Mon blog

Blog

Tiges stériles du rosier

Posted on December 29, 2010 at 9:28 AM Comments comments (0)
IMMOVERT - Tiges stériles du rosierSignes de présence:
Il arrive que le tiges florifères de certains rosiers ou arbustes à fleurs se développent normalement, mais sans parvenir à émettre un bouton floral terminal. La plante est d'autre part parfaitement saine et les autres rameaux fleurissent normalement.
 
Cause:
Inconnue; sans doute une méthode culturale inadéquate ou de mauvaises conditions météorologiques.
 
Moyens de lutte:
Rabattez ces tiges stériles au niveau d'un ou deux bourgeons vigoureux qui devraient donner naissance à des pousses florifères normales.
 
Réservez votre cours de jardin " rubrique Nous contacter " pour apprendre à reconnaître les parasites et appliquer le traitement correspondant.

Déssèchement des boutons floraux du rosier

Posted on December 28, 2010 at 5:13 PM Comments comments (0)
IMMOVERT - Dessèchement des boutons floraux du rosierSignes de présence:
A la suite souvent d'un temps humide, les boutons floraux n'arrivent pas à s'ouvrir, ou ne font que s'entrouvrir sans s'épanouir complètement. Leurs pétales externes deviennent brun pâle, secs, et prennent la texture du papier. Les pétales externes dissimulés sous un amas superficiel de pétales morts, sont, eux, parfaitement normaux.
Si le temps humide persiste,
les boutons pourrissent et se couvrent d'une moisissure grise, Botrytis cinerea. Le développement du rosier n'est par ailleurs aucunement affecté. Des boutons sains et des fleurs saines peuvent apparaître parmi les roses malformées.
 
Cause:
C'est souvent la pluie, suivie d'un soleil chaud ou intense, qui est la responsable. Les pétales brûlent légèrement et forment une sorte de carapace externe qui empêche l'éclosion du bouton.
 
Moyens de lutte:
Il n'y a pas grand chose à faire. Evitez d'arroser vos rosiers par temps chaud ou soleil intense. Arrosez les le soir, directement à la base de la plante. Supprimez les fleurs qui montrent de tels symptômes avant l'apparition de la pourriture grise, qui pourrait entraîner le dessèchement complet du rosier.
 
Réservez votre cours de jardin " rubrique Nous contacter " pour apprendre à reconnaître les parasites et appliquer le produit phytosanitaire correspondant.
  
 

Problème de transplantation du rosier

Posted on December 28, 2010 at 4:46 PM Comments comments (0)
IMMOVERT - Problème de transplantation du rosierSignes de présence:
Les rosiers que vous venez de planter ne prospèrent pas et montrent des signes de dépérissement. Toutes le conditions de croissance sont pourtant réunies: la plantation est réussie, le sol n'est ni trop sec, ni trop humide, il n'y a pas signe de ravageurs aux environs. Les racines de la plante se sont mal développées, elles sont compactes et foncées: les plus fines pourrissent. Outre les rosiers, les pommiers, poiriers, cognassier et certains pruniers peuvent aussi être atteints. Replantées à un endroit occupé auparavant par la même espèce, certaines plantes n'arrivent pas à "prendre racine". Mais elles reprennent si on les déplace rapidement sur un sol vierge.
 
Cause:
L'origine exacte du problème est mal connue et varie d'une plante ou d'un site à l'autre. Les principaux coupables sont les nématodes du sol, vecteurs de virus, comme Thielaviopsis basicola et Pythium, peuvent également jouer un rôle, ainsi que certains facteurs nutritionnels, comme une carence en éléments nutritifs.
 
Moyens de lutte:
Evitez de laisser traîner le problème en longueur: la solution la plus efficace consiste à déterrer la plante, à débarrasser la terre de ses racines et à aller l'installer dans un site vierge. Vous pouvez, par précaution changer la terre d'un massif avant la plantation. Remplacez la sur 50 cm au moins, voire plus si possible. Pour la replantation de rosiers isolés, changez un volume d'au moins 0,5 m3. Epandez un engrais riche en azote et incorporez des matières organiques bien décomposées dans le trou de plantation.
 
Réservez votre cours de jardin " rubrique Nous contacter "  pour apprendre à reconnaître les parasites et appliquer le traitement correspondant.
  

Chancre des tiges du rosier

Posted on December 27, 2010 at 12:50 PM Comments comments (0)
IMMOVERT - Le chancre du rosierSignes de présence:
Au printemps, les tiges n'arrivent plus à pousser, ou bien se tachent de pourpre ou de noirâtre sur toute leur longueur et dépérissent entièrement. Il arrive même, dans les cas extrêmes, que le rosier meure. Un feutrage gris, duveteux, se développe par temps humide sur les parties abîmées par la pourriture grise ( Botrytis ). De minuscules fructifications proéminentes apparaissent sur les rameaux desséchés, contaminés par des champignons secondaires.
 
Cause:
Plusieurs champignons sont en cause, notamment Leptosphaeria coniothyrium et Botrytis cinerea. Ils pénètrent souvent à la base es tiges, par des blessures ou autres points d'entrée. De mauvaises conditions culturales comme un sol trop humide, une plantation trop profonde ou un paillage disposé au contact des tiges favorisent ces maladies.
 
Moyens de lutte:
Taillez les tiges malades, en les rabattant jusqu'au tissus sain. Ôtez le paillage ou l'éventuel excès de terre à la base du rosier. Améliorez les conditions culturales, en arrosant et en nourrissant la plante afin de relancer la production des pousses.
 
Réservez votre cours de jardin " rubrique Nous contacter " pour apprendre à reconnaître les parasites et appliquer le traitement correspondant.
  

La pourriture grise du rosier

Posted on December 27, 2010 at 12:26 PM Comments comments (0)
IMMOVERT - La pourriture grise du rosierSignes de présence:
Un feutrage gris, plus rarement blanc cassé ou brun-gris, se développe sur les organes affaiblis et desséchés des plantes malades. La pourriture grise est un champignon très commun qui survit aussi bien sur les plantes mortes que vivantes et dont les spores sont presque toujours présentes dans l'air. Il infecte les parties aériennes des plantes en y pénétrant par des lésions ou des tissus altérés. Il contamine les fruits avant même qu'ils soient formés, au moment de la floraison, et reste en repos jusqu'à ce que les fruits commencent à mûrir.
Les tissus atteints changent de couleur avant même que le champignon ne fructifie; ils brunissent souvent et se ramollissent. La plante dépérit au-dessus des points d'attaque: les feuilles jaunissent et se flétrissent, et les fleurs ou les fruits se dessèchent. Sur les pétales ou les fruits, la pourriture grise peut d'abord provoquer une réaction hypersensible qui se traduit par un changement de couleur, sans pourrissement. Des taches blanches ou brun pâle peuvent aussi se former sur les fleurs. Le champignon produit enfin de nombreux petits sclérotes noirs, capables de se conserver durant plusieurs années et d'infecter les plantes lorsque les conditions de leur développement sont réunies.
 
Cause:
Le champignon Botrytis cinerea, dont les spores sont véhiculées par les éclaboussures ou les courants d'air. Le champignon peut survivre d'une année sur l'autre sous forme de sclérotes dans le sol ou sur des débris végétaux contaminés.
 
Moyens de lutte:
C'est un champignon qui se répand très rapidement et contre lequel il est difficile de lutter. Coupez toutes les parties mortes et blessées de vos rosiers avant qu'elles ne s'infectent. Supprimez immédiatement les parties infectées en les rabattant jusqu'à un tissu sain. Jetez tous les débris végétaux que vous trouverez aux alentours.
Pulvérisez un fongicide anti pourriture à base de dichlofluanide ou de Prochloraze.
 
Nous commercialisons un traitement relativement efficace:
 
- un fongicide anti botrytis sous forme de poudre à base de Prochloraze sans classement
toxicologique en boite de 500 gr.
 
Réservez votre cours de jardin " rubrique Nous contacter " pour apprendre à reconnaître les parasites et appliquer le traitement correspondant.
 
 
 

La mosaïque du rosier

Posted on December 27, 2010 at 11:54 AM Comments comments (2)
IMMOVERT - La mosaïque du rosierSignes de présence:
Les symptômes sont surtout visibles sur les feuilles, qui pâlissent, se couvrent de taches ou de mosaïques jaunes. Les marques sont généralement assez discrètes et pas aussi prononcées que sur les autres plantes virosées. Le rosier peut toutefois afficher une certaine déformation et un léger rabougrissement. Ces symptômes sont souvent confondus avec ceux, bien plus répandus, d'une intoxication à l'herbicide.
 
Cause:
Divers types de virus, notamment le virus latent du ringspot du framboisier et celui de la mosaïque du rosier.
 
Moyens de lutte:
Il n'existe aucun traitement. Les nématodes du sol sont un des vecteurs de la maladie. Il faut arracher et détruire les plantes les plus touchées.
 
Réservez votre cours de jardin " rubrique Nous contacter " pour apprendre à reconnaître les parasites et appliquer le traitement correspondant.

La rouille du rosier

Posted on December 27, 2010 at 10:40 AM Comments comments (0)
IMMOVERT - La rouille du rosierSignes de présence:
Des taches orange vif se développent sur la face supérieure des feuilles, et des pustules de spores de même couleur gagnent le revers. Les feuilles les plus touchées tombent prématurément. C'est en juin que les attaquent foliaires débutent et sont les plus virulentes. En août ou au début de septembre, des masses de spores brun foncé se forment sous les feuilles: ce sont les spores hivernantes, qui succèdent à celles de l'été. es feuilles tombent en nombre. La rouille survient rarement au printemps; elle ne sévit alors que sur les rosiers botaniques et se traduit par la production de grandes quantités de spores orange vif, éclatant au sein des tiges. Les tiges fissurées sont rapidement infectés par des agents pathogènes secondaires et se flétrissent.
 
Cause:
Le champignon Phragmidium, en particulier P.tuberculatum, moins souvent P.mucronatum. L'humidité est essentielle au développement et à l'extension de la maladie. Les spores se dispersent avec les courants d'air. Le champignon persiste au sein des tiges des plantes attaquées au printemps. Les spores hivernent également à la surface du sol et sur les déchets tombés au sol, sur les tiges, les clôtures ou les tuteurs.
 
Lutte mécanique:
Rabattez sans tardez les tiges attaquées au printemps, en veillant à n'épargner aucune tige infectée. Améliorez la circulation de l'air en taillant et en espaçant vos plantes.
 
Lutte naturelle:
Utilisez le purin de prêle ou la bouillie bordelaise contre la rouille.
Purin de prêle et bouillie bordelaise peuvent être mélangés; bien noter que dans tous les cas l'utilisation est préventive.
 
Lutte chimique:
Pulvérisez un fongicide à base de myclobutanil, propiconazole  ou triforine, souffre, cuivre.
Ils ont une action préventive et curative.
Ces produits sont agréés culture biologique ou sans classement toxicologique.
 
Nous commercialisons plusieurs traitements efficaces:
 
- un fongicide rosiers sous forme liquide à base de Propiconazole sans classement
toxicologique en bidon de 1 litre.
- une solution bordelaise sous forme liquide à base de cuivre sans classement toxicologique en bidon de 400 ml.
- un anti oïdium en poudre à base de souffre utilisable en culture biologique en pot de 750 ml.  
- un traitement total rosiers prêt à l'emploi en pulvérisateur de 750 ml à base de bifenthrine et de myclobutanil sans classement toxicologique pour lutter contre l'oïdium, la rouille, les taches noires, les pucerons, cochenilles, chenilles. A noter que la formulation est aussi adaptée aux traitements de vos plantes en pots sur vos terrasses, balcons et en intérieur.
 
Réservez votre cours de jardin " rubrique Nous contacter " pour apprendre à reconnaître les parasites et appliquer le traitement correspondant.
  

L'oïdium du rosier

Posted on December 27, 2010 at 10:04 AM Comments comments (0)
IMMOVERT - L'oïdium du rosierSymptôme:
Un feutrage blanc poudreux se développe sur la face supérieure des feuilles.
Les très jeunes feuilles se déforment, se boursouflent et se couvrent de feutrage sur les deux faces. La moisissure est superficielle et peut facilement être enlevée, mais le tissu foliaire sous-jacent reste décoloré. L'oïdium peut aussi sévir sur les tiges, les boutons floraux et les épines. Les boutons floraux trop atteints n'arrivent pas à maturité. Les feuilles contaminées chutent prématurément.
 
Origine:
Le champignon sphaerothera pannosa, qui hiverne à la surface des tiges ainsi que dans les bourgeons dormants. Les spores sont transportés dans l'air. L'oïdium attaque surtout les plantes souffrant de sécheresse au niveau des racines et d'un excès d'humidité autour du feuillage. On le rencontre souvent sur les rosiers palissées en raison de l'effet desséchant du support ( un mur généralement ), qui peut empêcher la pluie de tomber au pied de la plante.
 
Lutte mécanique:
Rabattez les tige gravement atteintes. Ne négliger pas l'arrosage, surtout par temps sec, mais évitez d'asperger le feuillage des plantes. Vous pouvez épandre un paillage consistant au pied des rosiers pour maintenir l'humidité du sol.
Préférez des variétés décrites comme  montrant une bonne résistance à la maladie.
 
Lutte naturelle:
Les moyens naturels sont la pulvérisation de purin d'ortie, de consoude ou de prêle qui renforce le terrain et le végétal, permettant de se passer de la bouillie bordelaise ou, pour le moins , d'en limiter l'usage.
Purin d'ortie ou de prêle et bouillie bordelaise peuvent être mélangés; bien noter que dans tous les cas l'utilisation est préventive.
La pulvérisation est à appliquer dès la plantation et à renouveler tous les 15 jours surtout si l'humidité et l'alternance de refroidissement et coups de chaleur sont présents.
* La bouillie bordelaise est un mélange composé de sulfate de cuivre et de chaux. Sulfate de chaux et cuivre sont admis en Agriculture biologique, mais leur utilisation doit se limiter; des effets nocifs pour les sols apparaissent quand les sulfatages sont répétés et intensifs.
 
Lutte chimique:
Pulvérisez un fongicide anti oïdium à base de triforine, myclobutanil, propiconazole, souffre, cuivre.
Ils ont une action préventive et curative.
Ces produits sont agréés culture biologique ou sans classement toxicologique.
 
Nous commercialisons plusieurs traitements efficaces:
 
- un fongicide rosiers sous forme liquide à base de Propiconazole sans classement
toxicologique en bidon de 1 litre.
- une solution bordelaise sous forme liquide à base de cuivre sans classement toxicologique en bidon de 400 ml.
- un anti oïdium en poudre à base de souffre utilisable en culture biologique en pot de 750 ml.  
- un traitement total rosiers prêt à l'emploi en pulvérisateur de 750 ml à base de bifenthrine et de myclobutanil sans classement toxicologique pour lutter contre l'oidium, la rouille, les taches noires, les pucerons, cochenilles, chenilles. A noter que la formulation est aussi adaptée aux traitements de vos plantes en pots sur vos terrasses, balcons et en intérieur.
 
Réservez votre cours de jardin " rubrique Nous contacter " pour apprendre à reconnaître les parasites et appliquer le traitement correspondant.